lundi 14 août 2006

Landis et le Tour : la méthode ROBERTA.

C’est bien beau de se moquer des sportifs, mais c’est allé un peu vite en besogne.

Rejeter leurs justifications, par exemple.

Après une légère défaillance, dans l’étape de la Toussuire, Floyd Landis, remporte l’étape de Morzine, en collant 8 minutes aux autres, le tout, dans une échappée solitaire de 150 bornes avec 4 cols au programme, il est déclaré positif à la téstotérone, et donc privé de sa victoire dans l’édition 2006 de la grande Boucle, il affirme ;

« J’ai rien pris, je le jure, j’ai juste bu un ou deux whiskies et trois ou quatre bières, c’est ce qui a fait monter mon taux de testo, déjà fort élevé à la base, parce que j’en ai dans le slip, moi monsieur », tout le monde se gausse, seulement c’est pas très scientifique.

J’ai donc décidé avec 2 scientifiques de mes amis, Ph L et LM, de vérifier ce que nous appellerons désormais, l’hypothèse Landis.

Méthodologie : boire Y la quantité d’alcool indiquée dans l’hypothèse, puis faire mesurer le taux de testostérone, selon la méthode que nous appellerons de Roberta, du nom de la plantureuse jeune brésilienne qui nous assiste au cours de l’expérience.

Temps 0 : A jeun, Roberta pratique une mesure de référence, qui s’avère, à la fois, fort agréable et qui montre chez les 3 cobayes d’excellentes dispositions pour la suite de l’expérience.

Temps1 : Y=1.

Après l’absorption, il faut noter les réflexions de nos expérimentateurs ;

« Le boulot d’un journaliste sportif, c’est de commenter des images, pas de les interpréter ».

(Eurosport, le 9 août 2006).

« J’ai le plaisir de recevoir Lance Armstrong, 7 fois vainqueur de la Grande boucle (au cours de la journée de repos à Gap. Jean René Godard, France2, 17 juillet 2006)

« Lance, il a guéri du cancer, il a gagné 7 fois le tour, il donne de l’espoir aux malades, c’est un peu comme Dieu, et Dieu ne peut pas être contrôlé positif »

(Fr N, là tout de suite).

Roberta se lance dans la mesure, elle ne peut que constater la légère défaillance des 3 participants, qui par rigueur scientifique sont obligés d’imaginer que l’hypothèse Landis peut être, à tout le moins, difficilement vérifiable.

Temps2 : Y=1 soit 2 fois Y sur l’ensemble de l’expérience..

« c’est normal, à la fin du tour, tout le monde veut rentrer à Paris, alors ,il y a quelques coureurs qui s’aident un peu, mais c’est humain » (Heinz Verbruggen, patron de l’UCI, entretien avec Jean René Goddard, Septembre 1997, France 2).

« On vit un tour formidable, il n’y a plus de patron, un vent de fraîcheur s’est levé » (Gerard Holtz, France 2,juillet 2006)

« C’est peut-être la bière ! » (LM)

«  Alors, Dieu est négatif ! Ca c’est du concept !!! » (Ph L).

« Je sais pas, vous, mais, moi, je vais pisser ! » (Fr N)

Roberta, toujours aussi passionnée, nous propose une méthode de mesure, certes, un peu différente, mais qui ne peut , en aucun cas modifier les résultats de l’expérience.

Peine perdue, rien n’y fait, c’est l’échec, l’hypothèse Landis serait-elle de la foutaise ?

Temps3 : Y=1 soit 3 fois Y dans le cornet, burp.

« Le Tour, un jour il faudra m’expliquer pourquoi il n’y a pas de blacks, ni de beurs, dans la course, et le public, pareil ? » (Fr N)

« Si c’est pas la bière, c’est peut-être le whisky ? » (LM).

« Un putain de concept, une putain de migraine » (Ph L)

« Le tour du renouveau » (la presse, sur le tour).

Malheureusement, dans son empressement, au combien sympathique, Roberta,va mettre un terme à l’expérience.

Elle nous propose encore une autre variante, de sa méthode de mesure

Celle-ci n’a aucun effet sur mes 2 amis, mais en découvrant que Roberta s’appelle en réalité Roberto, mon taux de testo dépasse largement le taux mesuré à Temps0.

En conclusion, et même si la méthode peut avoir semblée empirique, l’hypothèse Landis, n’aurait jamais du être tenter d’être vérifiée, mais alors Roberto et moi ne nous serions jamais rencontrés ;

Nous partons en Espagne pour nous marier, le Docteur Fuentes nous fournira notre certificat prénuptial…..

Mais ceci est une autre histoire…..

Posté par le 14 août 2006

Lire les commentaires > Commentaires : 6

> Poster un commentaire

[+/-]  Le 17 août 2006 - 17:26 Marcotte Rodolphe a dit :

Je n'ai pas tout compris de votre démonstration de haute volée (j'ai toujours été assez hermétique aux équations mathématiques avec inconnue). La faute m'en revient entièrement, tant on sent la maîtrise dans votre argumentaire !
À moi, le seul commentaire que toutes ces histoires de dopage m'inspirent, c'est qu'à mesure qu'on démasque tous les affreux, me vient un goût de vomi assez détestable (comme tous les goûts de vomi) dans la bouche.
J'en viens à aimer plus ceux qui se sont fait prendre (Landis, Armstrong...) que ceux qui ne se sont pas fait prendre parce qu'ils sont moins forts, et qui donnent des leçons.
Car enfin, qui croit que les cyclistes ne se dopent pas ? Qui croit qu'il y a un seul (je dis bien un seul !) cycliste qui fasse le tour de France à l'eau fraîche ?
C'est juste parfaitement impossible, et nous le savons tous.
Alors, je vous en prie, sous prétexte de punir tous les tricheurs, ne portons pas sur des piédestals tous ceux qui les montrent du doigt ! Parce que ceux là, franchement, me donnent encore plus la gerbe.
Entendre les français se plaindre du dopage alors qu'ils se plaignent en réalité sans le savoir d'être infiniment moins doués que ceux qui gagnent, c'est insupportable !

[+/-]  Le 19 août 2006 - 18:25 Christophe Franck a dit :

Commentaire intéressant sans flagornerie, mais rodolphe on fait quoi alors ? On ne dénonce pas, on ne se bat pas ?
Autrement j'ai trouvé ce commantaire de loin le plus drôle, nourri et en même temps "léger/ sans se prendre la tête "commentaire sur le sujet depuis longtemps.
Critquons ce texte peut être, mais on fait quoi à la place ? On ne dénonce pas ? Tu as la gerbe peut- être, ce texte mérite t il la gerbe, n'est il pas bon ? mais ne parle t on pas de gens qui meurent ensuite dans des chambres d'hotels, ou quatre ou cinq ans après avoir arrêté ?

[+/-]  Le 19 août 2006 - 19:00 françois detreme a dit :

Rodolphe n'est- ce pas un peu poujadiste et tellement français, ce "de toutes façons tous des nuls"?
Ne peut on concevoir un monde ou il est tout de même normal que la chasse aux dopés soit faite parceque rodolphe, c'est tout de même de triche dont il s'agit et de santé publique, non ?
Sinon, les français gagnent beaucoup depuis vingt ans et partout, heureusement.
Perec, Arron, Zidane, Hand Ball etc...
Tu dates un peu quand même.

[+/-]  Le 22 août 2006 - 13:55 Gregory CASPER a dit :

Et pourquoi taperions-nous toujours sur le dopage?
Voyons les choses en face: le télespectaeur voudraient-ils voir des escargots se trainer pendant des plombes a monter des cols? non. Le sportif voudrait-il perdre? Non. Les équipementiers voudraient-ils des records qui n'en soitent pas? Non.
Ce qui est mal dans le dopage ce sont les conséquences de santé pour les sportifs. Mais personne ne les obligent, c'est eux qui prennent le risque, au nom de quoi on leur dirait ce qu'ils doivent ou non faire? Pourquoi ne pas légaliser le dopage (qu'on ne peut de toute manière pas combattre) et informer les sportifs sur leurs vraies conséquences? Ce sera dès lors à eux de prendre leurs décisions, et au final de les assumer. il faut comprendre que pour beaucoup, la gloire vaut bien une mort a petit feu.

[+/-]  Le 22 août 2006 - 19:23 françois detreme a dit :

Mais gregory, quand Ch Arron devrait en être à trois médailles mondiales et olympiques parce que M Jones gagne, il y a des années, 5 dixièmes en six mois!!!!!
On permet cela ?

[+/-]  Le 25 août 2006 - 17:51 Gregory CASPER a dit :

oui je crois car elle a choisit de mettre sa vie dans la balance.
Et vu les consequences désastreuses du dopage sur le corps humain, on peut dire, très cyniquement, qu'elle ne pourra pas garder ce ryhme indéfiniment. Il est d'ailleurs fort probable que les dopés jouent leur carrière (ou leur fin de carrière) à court terme...