mai 2006
lundi 22 mai 2006

Sur la banalité du mal et la transparence du bien, ici et maintenant

Rome et Paris sont des musées à ciel ouvert, sans même se livrer à la visite du Louvre ou de St Pierre, juste lever les yeux, est déjà source d’images à accumuler. De la même façon, la vie quotidienne dans la banalité des décisions prises et des actes de chacun, connu ou inconnu, donne tant à penser, de Raymond Domenech à votre voisin.

Posté par le 22 mai 2006
Société
Lire les commentaires > Commentaires : 2

TrackBacks : 0

> Poster un commentaire
jeudi 11 mai 2006

Sur le Freudisme, modèle économique de la publicité (à l’occasion du 150ème anniversaire de la naissance du docteur Freud)

En quelques mots, Freud est bien sûr fondamental, mais pas forcément là où on l’attend et là où on conçoit son œuvre. Je ne suis sincèrement pas intéressé à l’idée de me demander si la publicité travaille sur le conscient et la raison, ou si elle accède aux secrets des désirs. Pour moi, Freud est essentiel parce que c’est un médecin-philosophe, et si la publicité est une pratique qui ouvre un dialogue avec la psychanalyse, ce serait non pas par ses techniques, qui sont souvent un ersatz de Freudisme, mais par la question de leur passage dans le monde économique.

Posté par le 11 mai 2006

Lire les commentaires > Commentaires : 7

TrackBacks : 0

> Poster un commentaire
mercredi 10 mai 2006

Sur Ségolène Royal et la politique low-cost

Ségolène Royal est arrivée avec une stratégie et une posture. Nous avons tous ressenti, très positivement, ce nouveau souffle. Les hommes et femmes de marketing ont sourit intérieurement tant ils y retrouvaient tous ce qui nous meut depuis dix ans, presque mot à mot. Cette captation d’un monde publicitaire dans la politique était une preuve d’efficacité qui pouvait être le plus beau des tremplins pour une stratégie politique à venir. Mais, rien ne vient, et là l’espoir devient frayeur, car en en restant là c’est d’une tromperie dont il s’agit.

Posté par le 10 mai 2006
Société
Lire les commentaires > Commentaires : 2

TrackBacks : 0

> Poster un commentaire
mardi 2 mai 2006

Sur la publicité, nos enfants, son racisme et les médias

Je pensais les débats momentanément un peu derrière nous, mais voici que la mise en cause de la publicité dans l’obésité revient, mais cette fois sur des bases simplement anti- publicitaires, tandis que les écrans enfants sont désertés par les annonceurs eux-mêmes et que ceux-ci publicisent leur position ; et que naît celui du racisme et de la non représentation des minorités.

Posté par le 2 mai 2006
Société
Lire les commentaires > Commentaires : 2

TrackBacks : 0

> Poster un commentaire